Pour le premier match de la phase retour les Grand-Synthois recevaient Douai le leader du championnat. La lourde défaite subie au match aller laissait présager une issue du même acabit.

Pourtant comme au match aller, c’est bien l’OGS qui prend les commandes du match en ouvrant le score grâce à un but de Ahmed Sadki. Les Douaisiens durcissent un petit peu leur défense et lancent leur contre-attaque les unes après les autres pour enchaîner 7 buts consécutifs en l’espace de 3 minutes ne laissant aucune chance au gardien Maxence Hivin. Malgré trois nouveaux buts de Ludovic Hivin Ahmed Sadki et Jeffrey Bazimon, le premier acte se conclut sur le score de 4 à 10 pour les visiteurs.

Dès la reprise du 2e quart-temps les Douaisiens enfilent 3 nouveaux buts sur les premières minutes mais Jeffrey Bazimon, capitaine du soir suite à l’absence de Steve Caron, inscrit un nouveau but sur un tir à mi-distance suivi quelques instants plus tard par Frédéric Pouget après une contre-attaque de Xavier Weinling. Bryan Vezilier, Xavier Weinling et Jeffrey Bazimon ajouteront 3 buts au compteur sur la fin de période.
9 à 17 à la mi-temps.

Dans le troisième quart-temps, l’OGS inscrira 3 buts par l’intermédiaire de Ahmed Sadki, pour son troisième but ce soir, suivi de Thibault Janssen, qui marque pour la première fois en championnat National 3, et un nouveau but de Ludovic Hivin. Mais comme en première période les locaux gaspilleront pas mal d’occasion et subiront les assauts des Douaisiens en encaissant 8 nouveaux buts pour finir la période sur le score de 12 à 25 pour les visiteurs.

Au début du 4e quart-temps, Julian Vermeersch profitera de la jeunesse de l’adversaire pour inscrire le seul but synthois du dernier quart-temps sur une contre-attaque. La fin de match devient pénible pour les poloïstes synthois puisque sur les cinq dernières minutes c’est un 10 à 0 qui viendra ponctuer un match totalement déséquilibré.

Fin du match 13 à 36.

Avec une équipe diminuée par les nombreuses absences la tâche ne pouvait que s’annoncer encore plus difficile que ça ne devait l’être. Félicitations à la jeune formation Douaisienne de Jérôme Hennicaux.

Feuille de match : Ici

 

Nos partenaires