Pour cette 16ème journée de Championnat N3, l’OGS se déplaçait à la piscine olympique Marx Dormoy de Lille pour y défier la jeune, mais prometteuse, équipe des ENLM entrainée par Marc BRISFER. Tous âgés entre 15 et 21 ans, cette génération est en effet destinée à pousser la porte du haut niveau et entrer chez les professionnels d’ici quelques années.

L’OGS quant à elle, reste sur une bonne série de résultat et se déplaçait donc avec un maximum de confiance et de certitude pour négocier ce match avec l’objectif de repartir avec la victoire et rien d’autre.

Après un début de match assez intense de la part des 2 équipes, c’est Xavier WEINLING qui ouvre le score pour l’OGS sur une attaque rapide qui fait suite à une parade du gardien synthois, Karim TALEB. Celui-ci prendra d’ailleurs son premier but sur un tir dévié par sa défense puis un second lui aussi dévié mais heureusement et logiquement refusé par les arbitres pour une faute offensive. En face, les lillois, accrocheurs mais surtout respectueux des consignes et des stratégies de match appliquées au plus haut niveau, ne se dispersent pas et pose tranquillement leurs attaques tout en essayant de travailler convenablement devant le but adverse. Malheureusement pour eux, ils butent systématiquement sur une défense solide, qui demeure toujours la force de l’équipe synthoise depuis le début de saison, bien emmenée une nouvelle fois par Jeffrey BAZIMON et la propreté de son jeu défensif. L’OGS finira la période sur des buts de Bryan VEZILIER et Clément DEHANDSCHOEWERCKER et ainsi porter le score à 3 – 1 pour les visiteurs.

Le deuxième quart temps démarre sur les chapeaux de roue grâce à une passe astucieuse de Jeffrey BAZIMON pour une volée de toute beauté réalisée par le remuant Louis ANDRIES en pointe de l’attaque. Mais 2 minutes plus tard ce dernier sera sanctionné par les arbitres coupable d’une faute dans les 5 mètres et donc d’un penalty qui sera transformé par les lillois. En toute fin de période, Xavier WEINLING marquera un but des 10 mètres  sur un tir rasant. 5 – 2 pour l’OGS à la mi-temps.

Le 3ème quart temps s’avèrera être le plus compliqué de la partie pour le club de Grande-Synthe. Avec une condition physique qui commence à diminuer, une rotation de l’effectif est instaurée et permettra à quelques titulaires de souffler plus longuement avant la dernière ligne droite. Malgré quelques ratés en attaque les synthois marqueront à 4 reprises par l’intermédiaire de Julian VERMEERSCH en pointe et Clément DEHANDSCHOEWERCKER sur Zone +. L’OGS comptera jusqu’à 5 longueurs d’avances sur leurs homologues lillois en milieu de période (3-8). Cependant la jeunesse des locaux, et leurs fraicheurs, permettra de rester dans la partie en inscrivant eux aussi 4 buts. Le portier synthois aura permis de limiter la casse et éviter des frayeurs inutiles pour débuter le dernier acte.

Les 3 premières minutes du dernier quart temps ont été éprouvante sur le plan physique mais l’OGS « a tenu la baraque » et a même profiter de 2 exclusions adverses pour enfoncer un peu plus le clou grâce à Thomas LANGLOIS et Bryan VEZILIER sur Zone +. Un dernier but de l’entraineur Julian VERMEERSCH mettra les siens à l’abri à 2 minutes du terme et 5 buts d’avances. Victoire 12 à 8 pour l’OGS.

Bien que l’OGS ait eu la main mise sur le match durant toute la partie, il n’existait cependant que très peu de différence entre les 2 équipes. L’une alliant expérience et combativité, l’autre alliant jeunesse et apprentissage d’un jeu plutôt schématisé et structuré… pour l’avenir. Nul doute que l’année prochaine, cette équipe des Enfants de Neptune Lille Métropole posera de sérieux problème à l’OGS.

Nos partenaires