Pour son déplacement à Epernay, actuellement 5ème du classement N3 zone nord, l’OGS partait avec seulement 8 éléments pour y défier une équipe qui leur avait fait très mal dans la dernière période du match aller à Léo Lagrange.
En effet les hommes du coach synthois Julian VERMEERSCH avaient bu la tasse alors que la victoire leur tendait les bras suite à un bon début de match.
Mais pour ce match retour, et au vu du nombre d’absent, les synthois avaient pour objectif de bien figurer dans un match qui s’annonçait pourtant à sens unique.
En l’absence de leurs 2 pointes (ANDRIES et PORQUET) ainsi que leurs 2 défenses pointes (BAZIMON et VENDERBUR), c’est Julian VERMEERSCH et Romain NUNEZ qui ont assuré l’intérim.
Malgré une bonne entame de match, l’OGS allait prendre 2 buts coup sur coup en milieu de 1ère quart temps et donc obliger les joueurs à dégager un peu plus d’énergie pour essayer de recoller au score. Et c’est finalement sur pénalty que Bryan VEZILIER ouvrit la marque pour l’OGS. Nicolas SCHIA tente lui aussi à 2 reprises sur un mouvement individuel puis sur action collective, de débloquer son compteur mais en vain. Dommage puisqu’en fin de quart temps, Epernay marquait 2 nouveaux buts sur zone + et 2 exclusions de Nicolas SCHIA pour compter 3 buts d’avances (4 à 1).
Même si le score paraît logique, il faut regretter les quelques actions manquées de peu pour éviter qu’Epernay prenne le large.
Clément DEHANDSCHOEWERCKER se charge de la révolte des siens en inscrivant 2 buts en l’espace d’une minute dont 1 sur zone + rapidement joué. L’OGS parvient même à recoller au score (4 à4) avant le tournant du match et la 3ème exclusion de Nicolas SCHIA synonyme de fin de match pour lui. Malgré l’entrée en jeu d’un Alexis BABELAERE en forme et remuant, l’OGS termine la période sur le score défavorable de 6 à 4.
Les synthois ne pouvaient plus augmenter leur niveau de jeu à ce moment du match. Non pas parce qu’il y avait de la fatigue (bien qu’un peu quand même !) mais surtout parce que plus aucune rotation d’effectif n’était possible désormais et qu’il fallait gérer l’autre moitié du match à venir et oublier encaisser par Karim TALEB depuis le but adverse (25m) sur le gong.
Le 3ème quart temps n’a fait que confirmer les limites du club nordiste puisque c’est avec un cinglant 5 à 1 sur ce quart que les locaux allaient plier le match. Seul un petit but du capitaine est venu garnir le compteur de l’OGS. (11 à 5)
Dans le dernier quart temps, Epernay faisait tourner son effectif ce qui allait permettre à l’OGS de scorer 3 nouveaux buts (Thomas LANGLOIS*2 et Clément DEHANDSCHOEWERCKER*1) et terminer la partie sur une bonne note.
Il faudra simplement retenir de ce match qu’avec une équipe au complet tout devient possible !!!

Nos partenaires